On ne peut trouver l'amour tant qu'on est dans la peur ...



RELATION D’AMOUR- LE PARADIS

Une fois que la guérison est finalisée, que notre corps est sans blessure, notre Enfant intérieur se réjouit et notre vie change. On exprime alors sa joie de vivre. Notre créativité est inspirée, notre vitalité décuplée, notre enthousiasme nous fait vibrer et on rayonne l’amour.

C’est alors que cette vibration attire le ou la partenaire qui va activer encore davantage ce vortex d’amour. On ne va pas vers l’autre pour combler un manque mais pour partager un trop plein d’amour et le ou la partenaire est aussi dans le même schéma comportemental.

On se trouve alors dans une relation de complicité sur tous les plans. On devient tantrika d’amour et tout nous réjouit. On fait l’amour avec le vent, le soleil, la pluie, un arbre, notre compagnon ou compagne de jeu. Tout est réjouissance et libre partage.

On retrouve l’Etat Edénique. Seule la confiance réciproque et la liberté demeure. Aucune jalousie, peur, méfiance, critique ne demeure. Juste une complétude de deux âmes en parfaite osmose avec elles même et tout l’univers.

On ne peut échapper à ce processus car il s’actualise dans tous les domaines de notre vie : tant qu’on vit dans la peur ; on ne peut connaitre l’amour.

Tant qu’on a peur d’une nouvelle situation ou relation, celle-ci forme un voile qui occulte la vision du cœur et même on rencontre le ou la partenaire idéale, on ne la reconnait pas comme tel. On ne voit ce nouveau partenaire que par le voile de notre peur et toutes les intentions de celui-ci seront mal interprétées et on passe ainsi à côté d’une merveilleuse opportunité. Au lieu de reconnaitre l’autre comme un possible merveilleux, on le projette dans le rôle édicté par notre peur.

Posts récents

Voir tout